• Avant le givre

    Avant le givre

     

     

    Parfois quand sa tête s'anesthésie

    Qu'elle réussit à ne plus penser

    Elle retrouve  ses ailes

     

    Peut être un peu  brisées

    Mais qui peuvent encore voler

    Pas très haut pas très loin 

    Juste  un peu autour

    Entre  érables et  sapins 

     

    Quand il lui arrive de réussir

    A seulement fermer les yeux 

    Même si elle ne dort pas

     

    Dans ce soir sans étoiles

    Sous la lune d'octobre

    Elle entend la pluie et le vent fort  

    Et elle sait qu'elle ne peut que croire

    En lui

     

    Parce que c'est un pauvre idiot

    Mais que c'est son idiot à elle

     

     

    Même si la vie se passe d'elle

    Comme ces autres abrutit

    Par d'autres bruits

    Comme lui  

    Par d'autres bruits d'ailes 

     

    Elle sait que même si

    L'amour lui vole sa vie

     

     

    Elle porte en elle

    Ce moment où le soleil

    A luit

    Juste pour elle  

     

    Et parce qu'elle se rappelle

    Alors elle dit merci

    Même si c'est pure folie

    De respirer seule

    De trouver la vie belle

    Même sous la pluie perpétuelle

     

     

    « Le coeur pieds nusHalloween »
    Partager via Gmail Yahoo!

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :