• Al legato

    Al legato

     

     

     

     

    Je ne demande plus rien

    Quand je dis que j’aime

    Je suis survivante

    J’emprunte du temps

    Je berce ma veine

     

     

    J’ai été longtemps absente

    Je tricotais du silence

    Dans mon abri

    De solitude et de taire

     

    Maintenant

    Quand je souris et pleure

    Vous devez croire

    Quand je sème des fleurs

    Que j’empile les brindilles

    Pour brûler les peurs

     

    Je secoue la cendre

    De ce mi temps de ma vie

    Tendre maintenant

    Je danse

    Celle que je veux

    Celle qui réclame

    Ce que je suis

     

    Maintenant

     

    Pour faire « bouh ! »

    A tout ce qui n’est pas vous

    Aux arrogants

    Aux ignorants

    Aux pauvres du dedans

    Je reste debout

     

    Je me lève de bonne heure

    Pour vous et moi

    Contre ceux et celles

    Qui veulent que l’on meure

     

    Je suis vivante

    Près de vous

    Et aimante

    Surtout

     

     

     

     

    « 16maiBal de Neige 2008 »
    Partager via Gmail Yahoo!

  • Commentaires

    2
    jipé
    Mardi 14 Janvier 2014 à 13:24

    j'attends les poèmes avec la patience de l'enfant !  ! 

    1
    jipé
    Lundi 13 Janvier 2014 à 23:32

    j'aime cette belle déclaration 



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :