• Amours foresterie

     

     

     

    Amours foresterie

     

    Je ne sais plus quel jour
    J'ai troqué mes souliers d'enfance
    Mes souliers du dimanche
    Contre des bottes à bouts d'acier
     
    J'ai protégé mes pieds
    Mais j'ai brisé mon cœur
    Sur des  routes de compromis
    Par curiosité ou  par envie
     
    L'amour a ses oiseaux tristes
    Ses têtes de linottes ses tourterelles
    Cachés dans les hautes herbes
    Où l'on entre à ses risques 
     
    Parfois des fleurs phosphorescentes
    Trompent les coccinelles du bonheur
    Les mouches à feux  et les abeilles
    Perdent leur brillance
    Comme les étoiles filantes
    Dans des pluies torrentielles
     
    J,ai échangé mes crayons de bois
    Pour une plume flottant au vent
    Le bonheur je l'ai redessiné
    Bien souvent  après  plusieurs

    "il était une fois"
     


    De détours en ravins
    De collines de jours de nuits
    J'ai vu se lever le jour
    Dans des éclaircies 
     
    Et j'ai été celle

    Et j'ai dansé et ris
    J'y ai aussi pris des vacances
    Sur des rêves promis
    Et les arc-en ciel ont fait des folies
     
    Danse danse la belle
    Le bois est joli l'amour est une présence
    Danse danse tourne le cortège
    Des baisers mouillés
    A la pelle 
     
    Mais l'oiseau bleu est parti
    Emportant ma joie comme un reproche
    Toute la joie de la vie
    S'est enfuis avec lui
    Son chant  mes doux après midi
    Je n'ai plus maintenant 
    Que quelques cailloux dans les poches
    Et des trous navrants à mes bottes
     
    Du bois des réminiscences
    Maintenant que le silence
    Et de des souvenirs bleuis

     

    « t'en fait pas CINÉMA »
    Partager via Gmail Yahoo!

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :