• Le vieux au chapeau mou

     

     

     

    Les lumières de la ville 

    Oscillent en reflet flous 

    Dans les belles vitrines

    Dans la rue des rendez-vous

     

      

    Défilé d'ombres humaine 

    Qu'il reste là à regarder 

    Avec sa  moue en peine 

    L'espoir à la main 

    Dans du papier brun

     

      

    Il en aura fait des détours 

    Le vieux au chapeau mou 

    Pour finir dans une cour

    En gravelle de chagrins

     

      

    Passer la porte de derrière 

    Dans la cuisine défraîchie 

    De vieilles photos jaunis 

    Qui lui sourient 

    Un reproche désolé

     

      

    Une dernière prière 

    Le mettra  à genoux 

    Sa main saignant sur sa bière 

    Brisée sur un carrelage de trous 

     

      

    Un vieux loup 

    Des villes

    Se promenait partout

    Ne cherchait plus rien du tout

     

     

    Ce soir il dormira sans rêves

    Quelques bouteilles d'amer

    Gisent un peu partout

    Dans le sillon de ses pas

    Vous  qui n'étiez pas au rendez-vous

     

     

     

     

    « LA MARCHE DU SOIR NATURELEMENT »
    Partager via Gmail Yahoo!

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :