• MARCHE


     

    J'ai au dessus de la tête

    De longues branches mortes

    Une longue absence à  l'épaule

    Comme une vieille sacoche

    Derrière une cohorte de feuilles

    Sous un tapis de neige

    Un refrain qui sanglote

       

    Endormie sous mes écueils

    J'ai la mémoire qui ballotte  

    Des oiseaux  de bonheur

    Que je fuis avec force

    Parce que je connais les départs

    Par cœur avec toutes ses fausses notes

    Parce que je connais les départs

    Par cœur avec toutes ses fausses notes

       

       

    Sous les pieds de boueuses notes

    Des sons des chaleurs qui s' désaccordent

    Mais j'affiche un sourire  je fais en sorte

    Qu'à mes joues se portent bien

    Mes débuts de jour

       

    Je redresse le dos et fait face au vent

    Je marche comme un errant du dedans

    J'ai l'itinérance  toujours  à ma porte

    Depuis qu'il a fait demi-tour

       

    Et je  tourne en rond dans le fond d'une cour

    Parce que l'amour cela nous joue des tours

    Et que je n'ai plus le cœur troubadour

    Et que je n'ai plus le cœur troubadour….

    « J'AIMERAIS TANT...J'ai reçu en cadeau ceci ... »
    Partager via Gmail Yahoo!

  • Commentaires

    1
    jipé
    Dimanche 19 Janvier 2014 à 12:40
    le dos au mur de l'indifférence, il ne reste plus qu'à aller devant soi


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :