• POUR ....SUITE...

     

     

    je suis  désir

    Et élan

    Celui qui courre entre les lattes

    D'un rideau de pluie tombante

     

     

    Je ne suis pas cette forme 

    Où ce contenant 

    Que vous voyez le soir

    A la brume avant le couchant

    Je suis ce que je vibre au dedans

     

     

    Je ne suis pas bord de rive

    Je suis  courant et force

    Et tout ce qu'il pressant

    Je suis l'énergie le mouvant

    L'insomnie 

    Je rêve éveillée  

     

     

    Je ne suis pas les mots ni les maux

    Ni ceux que j'écrirai demain

    Je suis larmes et chagrin

    Je suis joie unique et refrain 

    Lors-qu’apparaît son visage blanc  

    Quand il sourit vaguement 

     

     

    Je ne suis pas ce que vous croyez 

    Je ne suis pas la richesse à mes pieds

    Je ne suis  riche que de mon pauvre amour

    Qui attend le printemps    

     

    Je suis vent

    Brise ou ouragan  

    Je ne suis pas la corde à danser

    Je suis la force et le  saut 

    Celle de très fort aimer

    Je plie comme le roseau      

     

    Je suis la cage qui s'ouvre

    Je suis le dedans élargit

    Quand malheur arrive

    Quand tombe la pluie

     

    Je suis la pelouse trempée

    Où il pose les pieds

    Le nuage pavanent

    Devant son soleil d'été  

     

     

     

     

     

     

     




                     

    « LA MORT DU CHEVREUILJour de nuit »
    Partager via Gmail Yahoo!

  • Commentaires

    1
    jipé
    Lundi 13 Janvier 2014 à 10:27

    l'émotion souvent provoque ces gouttes d'eau qui glissent sur nos joues, beau temps n'est-il pas ! 



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :